Sprung zur Navigation. Sprung zum Inhalt.

  German
  English
 

Karlsruhe: Millenniums-Erklärung

Texte de la Déclaration du Millénaire

Die acht Millenniumsziele

  1. Réduire l'extrême pauvreté et la faim.
  2. Assurer l'édu­ca­tion primaire pour tous.
  3. Promouvoir l'égalité et l'auto­no­mi­sa­tion des femmes.
  4. Réduire la mortalité infantile.
  5. Améliorer la santé maternelle.
  6. Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et d'autres maladies.
  7. Assurer un environ­ne­ment durable.
  8. Mettre en place un parte­na­riat mondial pour le dévelop­pe­ment.
 
Les chefs d'Etat et de gouver­ne­ment des 189 états membres des Nations Unies ont adopté en 2000 une stratégie visant à créer un nouveau parte­na­riat mondial pour le dévelop­pe­ment. La « Décla­ra­tion du Millénaire » en résultant est un accord inter­na­tio­nal entre les pays indus­tria­lisés et les pays en voie de dévelop­pe­ment. Huit objectifs concrets et mesura­bles ont été définis et reconnus par l'ensemble des 189 gouver­ne­ments. La Décla­ra­tion du Millénaire fut adoptée le 14.02.2007 par l'Asso­cia­tion des villes allemandes. C'est à travers l'enga­ge­ment des communes que la population doit être sensi­bi­lisée aux objectifs du millénaire. La Décla­ra­tion fut validée par le Conseil municipal de la ville de Karlsruhe dans sa décision du 26.06.2007.

Teneur de la déclaration du millénaire :

La ville de Karlsruhe

Se félicite des objectifs de dévelop­pe­ment adoptés en 2000 par les Nations Unies pour créer un monde meilleur, plus juste et plus sûr ;

Insiste sur le fait que les obliga­ti­ons résultant de la Décla­ra­tion du Millénaire des Nations Unies concernent, certes, en premier lieu les gouver­ne­ments des 189 états membres qui ont signés cette décla­ra­tion ;

Exprime néanmoins sa volonté de mettre tout en œuvre pour réaliser les objectifs de dévelop­pe­ment du millénaire ;

S'engage donc à considérer dans quelle mesure les activités suivantes peuvent être mises en œuvre :

1. Mesures d'infor­ma­tion et de sensi­bi­li­sa­tion

  • Mise en œuvre d'actions et soutien d'actions de tiers ayant pour but de diffuser l'infor­ma­tion sur les objectifs de dévelop­pe­ment du millénaire dans la population et, par conséquent, de la sensi­bi­li­ser aux problèmes actuels et d'animer la réflexion.
  • Encou­ra­ge­ment du dialogue et de la coopéra­tion avec les conci­toy­ennes/­con­ci­toy­ens étrangers, notamment avec ceux originai­res des régions cibles des objectifs du millénaire, dans les services municipaux (par exemple les jardins d'enfants, les écoles, les centres pour jeunes, les biblio­thèques, les musées, les univer­sités populaires, les équipe­ments de loisirs) pour mieux faire comprendre, par le contact direct, un thème plutôt abstrait pour une grande partie de la population.

2. Mesures de mise en réseau et de concen­tra­tion des activités

  • Promotion d'une alliance des acteurs locaux (orga­ni­sa­ti­ons non gouver­ne­men­ta­les, écoles, univer­sités, entre­pri­ses et artisanat locaux, églises, etc.) pour assurer l'ancrage et la durabilité des activités en faveur des objectifs de dévelop­pe­ment du millénaire .
  • Orien­ta­tion des activités de jumelage de la commune vers les objectifs de dévelop­pe­ment du millénai­re (insertion de ces thèmes dans le programme de travail et dans les échanges avec les villes jumelées, organi­sa­tion d'actions communes).

3. Mesures de promotion d'une politique communale qui pense globa­le­ment et soit consciente de sa responsa­bi­lité

  • Vérifi­ca­tion des schémas de compor­te­ment de la commune pour assurer qu'ils corre­spon­dent au principe « Un seul monde » et renforcent ainsi la base générale des objectifs de dévelop­pe­ment du millénaire (utili­sa­tion de produits du commerce équitable dans l'admi­nis­tra­tion, dans les écoles, les hôpitaux, les jardins d'enfant et lors de manifes­ta­ti­ons communales, appro­vi­sion­ne­ment durable et équitable dans les domaines de l'énergie, des matériaux de construc­tion, des vêtements de service, des fourni­tu­res de bureau, utili­sa­tion de véhicules économes en énergie, mesures d'effi­ca­cité énergéti­que, etc.)

4. Mesures de soutien aux communes des pays du Sud

  • Elargis­se­ment du réseau de jumelage en créant des parte­na­ri­ats trian­gu­lai­res avec une ou plusieurs communes de l'U.E. et une commune d'un des pays du Sud. Accom­pa­gne­ment des communes des pays en voie de dévelop­pe­ment en encou­ra­geant leur autonomie par le transfert de savoir-faire dans le cadre de projets de dévelop­pe­ment, menés par des experts de services communaux expéri­mentés dans la coopéra­tion au dévelop­pe­ment.

A la conviction que l'enga­ge­ment local en faveur des objectifs de dévelop­pe­ment du millénaire peut contribuer à réduire les flux de migration vers l'Europe, flux de plus en plus importants à cause de la pauvreté ;

Invite le gouver­ne­ment fédéral à recon­naitre la volonté des communes d'à apporter leur contri­bu­tion à la réali­sa­tion des objectifs de dévelop­pe­ment du millénaire et à leur attribuer un rôle plus important dans la coopéra­tion au dévelop­pe­ment.

signé Heinz Fenrich
Maire